18 Dec 2018

« Les produits laitiers sont nos amis pour la vie » vous avez surement déjà entendu ce slogan dans les publicités. Rappelez-vous, il y avait écrit « pour votre santé, mangez 3 produits laitiers par jour ». Si on se réfère au programme national nutrition santé disponible sur le site du ministère des solidarités et de la santé il faudrait consommer 3 produits laitiers par jour pour les tranches d’âge 3-18 et 18-54 ans, puis 3 à 4 produits laitiers pour les 55 ans et + pour satisfaire nos besoins en calcium.

Mais d’où viennent ces recommandations ? Quels sont nos réels besoins en calcium ? Les produits laitiers rendent-ils vos os plus solides ? Quels impacts ont-ils sur la perte de poids ? Je vais vous éclairer un peu plus sur le sujet.

Nos réels besoins en calcium

En France, l’agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) conseil des apports nutritionnels en calcium « de 500 mg chez le nourrisson, de 700 mg chez l’enfant de 4 à 6 ans, de 900 mg chez l’enfant de 7 à 9 ans et de 1200 mg jusqu’à 19 ans. Chez l’adulte, les apports nutritionnels conseillés sont de 900 mg. Chez la femme de plus de 55 ans (soit après la ménopause) et chez les personnes âgées les besoins sont de 1200 mg par jour ».Il est difficile d’obtenir autant de calcium dans son alimentation sans consommer de produits laitiers et aucune étude ne justifie de tels apports.

“La consommation optimale de calcium est situé autour de 520mg par jour”

En parallèle, les experts de l’organisation mondiale de la santé (OMS) ont déterminé en moyenne que l’équilibre parfait entre l’absorption et l’excrétion de calcium était situé autour de 520mg par jour pour un homme adulte.

_____________

Consommer du calcium ne rend pas vos os plus solides

Comme on l’entend couramment, si vous consommez beaucoup de calcium ou de produits laitiers c’est surement pour avoir les os solides.

En Gambie, les apports alimentaires moyen en calcium sont de 195mg par jour chez les enfants pouvant atteindre 340mg selon l’âge. Bien en deçà des recommandations de l’ANSES. Avec si peu de calcium les Gambiens doivent avoir une ossature plus fragile. Pourtant, les femmes gambiennes ont moins de fractures que les femmes anglaises sans différences génétiques ou ethnique significative en ce qui concerne le fonctionnement de l’os.

“Une supplémentation en calcium n’apporte aucun bénéfice
dans la prévention des fractures”

Les résultats d’une étude menée en Angleterre ont montré qu’il n’y avait aucun bénéfice d’une supplémentation en calcium dans la prévention des fractures chez des personnes âgées d’au moins 70 ans qui étaient actives physiquement et qui avaient connu une première fracture osseuse récente.

Rappelez-vous, dans un précédent article l‘index glycémique, un atout pour réussir sa perte de poids je vous ai affirmé que : plus un aliment a un IG élevé, plus il fait monter votre taux de sucre dans le sang fortement et rapidement et plus vous avez de chance de stocker ce sucre dans vos cellules graisseuses notamment au niveau de votre ceinture abdominale. En fait, je ne vous ai pas dit toute la vérité.

L’index glycémique reflète la vitesse de digestion des glucides et c’est l’index insulinique qui renseigne sur la manière dont l’organisme utilise les glucides : soit ils sont « brûlés » pour fournir de l’énergie, soit ils sont mis en réserve sous forme de graisse.

“Les produits laitiers favorisent le stockage
des glucides sous forme de graisse”

Globalement, le classement des aliments selon leur index insulinique est similaire à celui des index glycémiques. Cependant, il existe quelques exceptions comme les produits laitiers qui font exploser le taux d’insuline favorisant le stockage des glucides sous forme de graisse.

_____________

Consommer des produits laitiers c’est aussi consommer des phtalates et du bisphénol A

On retrouve dans le lait de nombreuses substances toxiques et notamment les phtalates et bisphénol A en raison des pollutions environnementales. Les phtalates et le bisphénol A sont des perturbateurs endocriniens que l’on retrouve notamment dans les plastiques. On sait aujourd’hui qu’ils augmentent le risque de diabète ou d’obésité.

_____________

Conclusion

Il est inutile de consommer des produits laitiers pour subvenir à vos besoins en calcium. Vous en trouverez suffisamment dans les fruits et légumes, viandes et poissons. Vous éviterez de stocker vos glucides sous forme de graisse et diminuerez votre exposition aux phtalates et bisphénol A.

 

 

 

 

 

Bibliographie

VENESSON, Julien. Paléo nutrition. Thierry Souccar. Vergèze : 2014. 303p. 978-2-36549-083-2.

VENESSON, Julien. Nutrition de la force. Thierry Souccar. Vergèze : 2011. 165p. 978-2-916878-75-1.

Ministère du travail, de l’emploi et de la santé. Programme national nutrition santé 2011-2015. Disponible sur < http://solidarites-sante.gouv.fr/IMG/pdf/pnns_2011-2015-2.pdf> (11/04/2018).

ANSES. Le calcium. Disponible sur < https://www.anses.fr/fr/content/le-calcium> (11/04/2018).

World Health Organization, Food and Agricultural Organization of the United Nations. Vitamin and mineral requirements in human nutrition. Second Edition, 2004.

Jarjou, L. M. A., G. R. Goldberg, W. A. Coward, and A. Prentice. “Calcium Intake of Rural Gambian Infants: A Quantitative Study of the Relative Contributions of Breast Milk and Complementary Foods at 3 and 12 Months of Age.” European Journal of Clinical Nutrition66, no. 6 (June 2012): 673–77. https://doi.org/10.1038/ejcn.2012.7.

“Effect of Calcium Supplementation on Bone Mineral Accretion in Gambian Children Accustomed to a Low-Calcium Diet. – PubMed – NCBI.” Accessed April 11, 2018. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/10648270.

Dibba, B., A. Prentice, M. A. Laskey, D. M. Stirling, and T. J. Cole. “An Investigation of Ethnic Differences in Bone Mineral, Hip Axis Length, Calcium Metabolism and Bone Turnover between West African and Caucasian Adults Living in the United Kingdom.” Annals of Human Biology26, no. 3 (June 1999): 229–42.

Grant, A. M., A. Avenell, M. K. Campbell, A. M. McDonald, G. S. MacLennan, G. C. McPherson, F. H. Anderson, et al. “Oral Vitamin D3 and Calcium for Secondary Prevention of Low-Trauma Fractures in Elderly People (Randomised Evaluation of Calcium Or Vitamin D, RECORD): A Randomised Placebo-Controlled Trial.” Lancet (London, England)365, no. 9471 (May 7, 2005): 1621–28. https://doi.org/10.1016/S0140-6736(05)63013-9.

“Levels of Di-(2-Ethylhexyl)phthalate and Total Phthalate Esters in Milk, Cream, Butter and Cheese. – PubMed – NCBI.” Accessed April 11, 2018. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/7926171.