04 Dec 2018

Les jaunes d’oeuf sont-ils gras ? Oui.

Les jaunes d’oeufs contiennent-il du cholestérol ? Oui.

Les oeufs sont donc mauvais pour notre santé ? À votre plus grande surprise, non !

Toutefois, pour en tirer les bénéfices il faut savoir les choisir et les cuisiner. Alors, au plat, à la coque, mollet ou en omelette ? La réponse à la fin de cet article. Avant cela, je vous explique le rôle du cholestérol au sein de votre organisme.

Le cholestérol au service de votre santé et de vos performances sportives.

Beaucoup de personnes tendent à croire que le cholestérol contenu dans le jaune d’œuf est dangereux pour notre santé. Des chercheurs ont publié une synthèse des études sur la question. Leur conclusion est simple : manger 3 œufs entiers par jour n’a aucun impact néfaste sur la santé. En fait, le cholestérol est indispensable pour le fonctionnement de notre organisme. C’est le foie qui régule la production de cholestérol. Si nous consommons beaucoup de cholestérol, il en produira moins. A l’inverse, si nous en consommons peu, il en produira plus pour maintenir un taux constant.

“Le cholestérol est utilisé pour réparer les cellules musculaires abîmées”

Le cholestérol joue un rôle important dans la composition des membranes cellulaires et le fonctionnement des cellules. A la suite d’un entraînement, le cholestérol est utilisé pour réparer les cellules musculaires abîmées. Il permet l’expression de diverses voies métaboliques qui jouent un rôle majeur dans la construction musculaire. Un apport en cholestérol permet de développer plus rapidement votre force et votre masse musculaire améliorant ainsi vos performances sportives.

_____________

L’alimentation des poules un facteur clé dans le choix de vos oeufs.

L’alimentation contemporaine apporte beaucoup plus d’oméga-6 que d’oméga-3. La rapport oméga-6/oméga-3 est déséquilibré au profit des oméga-6. Conséquence : nous synthétisons beaucoup plus de composés inflammatoires que de composés anti-inflammatoires favorisant l’inflammation chronique dans notre organisme.

Dans un précédent article comment rééquilibrer ses apports en oméga-3 / oméga-6 pour perdre du poids ? j’ai relevé l’importance de diminuer sa consommation d’aliments riches en oméga-6 au profit d’aliments riches en oméga-3 afin de rééquilibrer le rapport oméga-6/oméga-3.

“La concentration des acides gras oméga-6 et oméga-3 dans le jaune dépend de l’alimentation des poules”

Le jaune d’œuf contient des acides gras oméga-6 et oméga-3. La concentration de ces acides gras dans le jaune dépend de l’alimentation des poules. Plus la poule reçoit une alimentation riche en céréales elles-mêmes riches en oméga-6 plus la concentration en oméga-6 dans le jaune d’œuf sera importante. A l’inverse, plus la poule reçoit une alimentation riche en oméga-3 (graines de lin ou de lupin) plus la concentration en oméga-3 dans le jaune d’œuf sera importante.

_____________

Quels œufs choisir ?

“Choisissez des œufs issus de l’agriculture biologique ou certifiés Bleu-Blanc-Cœur”

Pour augmenter vos apports en oméga-3 et améliorer vos performances sportives, choisissez des œufs issus de l’agriculture biologique ou certifiés Bleu-Blanc-Cœur, un label qui garantit une alimentation des poules en graines de lin.

Pour reconnaître un oeuf bio regardez sa coquille : il doit y avoir inscrit le chiffre ” 0 ” avant les lettres ” FR “.

_____________

Comment cuir ses œufs ?

Inutile de gober vos œufs crus comme vous pouvez le voir dans les films. Le blanc d’œuf cru est très peu digeste pour l’être humain : seules 50% des protéines sont assimilées par l’organisme. En revanche, cuire le blanc d’œuf permet d’assimiler à plus de 90% les protéines contenues dans celui-ci. Les oméga-3 étant sensibles à la chaleur, il ne faut surtout pas cuire le jaune.

Afin d’assimiler les protéines et conserver les oméga-3 je vous recommande de cuire vos œufs au plat en conservant le jaune intact.

“Pour assimiler les protéines et conserver les oméga-3 cuisez vos oeufs au plat”  

 

 

 

 

 

Bibliographie

VENESSON, Julien. Paléo nutrition. Thierry Souccar. Vergèze : 2014. 303p. 978-2-36549-083-2.

Fernandez, Maria Luz. “Dietary Cholesterol Provided by Eggs and Plasma Lipoproteins in Healthy Populations.” Current Opinion in Clinical Nutrition and Metabolic Care9, no. 1 (January 2006): 8–12.

Riechman, Steven E., Ryan D. Andrews, David A. Maclean, and Simon Sheather. “Statins and Dietary and Serum Cholesterol Are Associated with Increased Lean Mass Following Resistance Training.” The Journals of Gerontology. Series A, Biological Sciences and Medical Sciences62, no. 10 (October 2007): 1164–71.

Riechman, Steven E, Chang Woock Lee, Heath G Gasier, and Gentle Chikani. “Dietary Cholesterol and Skeletal Muscle Hypertrophy with Resistance Training: A Randomized Placebo-Controlled Trial.” The FASEB Journal22, no. 1_supplement (March 1, 2008): 962.13-962.13. https://doi.org/10.1096/fasebj.22.1_supplement.962.13.

Riechman, Steven, David Kean, Ryan Andrews, Heath Gasier, and Steven Hammer. “Dietary Cholesterol Alters Recovery from Eccentric Muscle Damage in Humans: 2172.” Medicine and Science in Sports and Exercise – MED SCI SPORT EXERCISE38 (May 1, 2006). https://doi.org/10.1249/00005768-200605001-01633.

Evenepoel, P., B. Geypens, A. Luypaerts, M. Hiele, Y. Ghoos, and P. Rutgeerts. “Digestibility of Cooked and Raw Egg Protein in Humans as Assessed by Stable Isotope Techniques.” The Journal of Nutrition128, no. 10 (October 1998): 1716–22. https://doi.org/10.1093/jn/128.10.1716.

Evenepoel, P., D. Claus, B. Geypens, M. Hiele, K. Geboes, P. Rutgeerts, and Y. Ghoos. “Amount and Fate of Egg Protein Escaping Assimilation in the Small Intestine of Humans.” The American Journal of Physiology277, no. 5 Pt 1 (November 1999): G935-943.